Juilletiste sans plastique #plasticfreejuly

Juillet c’est l’occasion d’essayer le surf, de faire un baptême de plongée, ou de tenter un mois sans plastoc histoire de faire attention aux mers. Comme la Méditerrannée, une mer étroite, presque fermée, dont les eaux se renouvellent peu. Chaque année des substances chimiques y sont déversées illégalement depuis les côtes et dans une moindre mesure depuis les navires. Or, stagnent dans ces eaux quelques 250 milliards de déchets plastiques, la majorité pas plus grands qu’une paillette, on les appelle les microplastiques. Ces grains de polystyrène, polyéthylène, nylon, polyuréthane, polypropylène agissent comme de véritables éponges. Ils fixent les polluants organiques persistants – DDT, PCB, dioxines – ou les perturbateurs endocriniens comme le bisphénol-A, utilisé dans la composition de nombreux plastiques. Méditerrannée café napolitain  (c) Ea MARZARTE- Small+BeautifulAu-delà du fait que nous nageons dans ce bouillon de culture, l’homme a réussi à modifier durablement la chimie de l’écosystème marin. Dans l’eau, les microplastiques sont « recyclés », colonisés par des micro-organismes tels que des bactéries, des algues, des champignons. Ils sont avalés par les méduses, les tortues, les mammifères, les cétacés et les poissons. Ainsi polluants persistants et perturbateurs endocriniens passent-ils joyeusement dans la chaîne alimentaire. Et ailleurs qu’en Méditerrannée ? Ailleurs, c’est pas mieux. Ainsi les bonnes gens de la ville de Perth (Australie) ont-ils eu l’idée de l’initiative Plastic Free July. Un mois où l’on tente de se passer de plastique à usage unique. Pas facile hein ? Mais si fastoche, comme l’explique Natasha sur Echos Verts. Et puis en juillet, tout est plus simple et relaxe, non ? Qu’on reste à la maison ou qu’on parte, on peut faire le marché parce que c’est qu’on a besoin que de produits tout frais, et  fruits et légumes filent directement dans le panier, le cabas, le filet.

On peut profiter des terrasses, et déguster dans de la vraie vaisselle.  Parce que tant qu’à débourser, autant éviter les lieux qui investissent dans le tout-jetable plutôt que dans l’emploi de personnel à la plonge.

On peut sortir équipé, lorsqu’on va au bal ou en festival comme le décrit Mélanie sur Une vie sans gâchis

Si l’on part en vacances, on peut nettoyer les petits flacons de produits cosmétiques et les réutiliser comme flacons de voyage. réutiliser flacons (c) éa marzarte - Small & BeautifulSi l’on ne part pas, on peut avoir des copains trop gentils qui vous ramènent de leur lune de miel à Bali des pailles réutilisables en bambou ! Et c’est juste-presque-comme si on y étais allé, sauf que non, enfin, vous comprenez le sentiment. pailles en bambou réutilisable (c) Ea Marzarte - Small & BeautifulAlors santé ! À un mois de juillet est plein de possibilités… Si vous avez des questions pratiques ou des astuces à partager n’hésitez pas à les laisser en commentaire.

Organiser un évènement sans déchet

Hello, c’est l’été qui commence! La saison des kermesses, des spectacles de fin d’année, le début des festivals. L’évènementiel, c’est un secteur gourmand en ressources. Selon l’Ademe, une manifestation moyenne de 5 000 personnes générerait 2,5 tonnes de déchets, consommerait 1 000 kWh d’énergie et 500 kg de papier. Pourtant rien ne nous empêche à l’échelle d’un pique-nique, d’une kermesse, d’une fête associative, d’un cocktail d’entreprise, de nourrir des légions de convives sans déchet. Voici quelques ressources…

IMG_0730 Lire la suite Organiser un évènement sans déchet

Rétro pique-nique #001 : un déjeuner sur l’herbe sans déchet

J’avais envie de réunir mes amis autour d’un repas sans déchet. D’où l’idée d’un rétro pique-nique, un déjeuner sur l’herbe où l’on sort la vaisselle réutilisable et ses plus beaux atours vintage, en l’occurence on a choisi les années 1950. Petit retour d’expérience après cette prémière édition dimanche dernier.panier de pique-nique zéro-déchet (c) éa marzarte - Small & BeautifulDans le panier de pique-nique, on trouve: Lire la suite Rétro pique-nique #001 : un déjeuner sur l’herbe sans déchet

Comment Poubelle a inventé le tri sélectif (en 1883)

IMG_0841 Paris est loin d’être la capitale la plus propre du monde. Pourtant il s’en est fallu de peu: l’arrêté sur le tri sélectif est aussi ancien que la poubelle. Lire la suite Comment Poubelle a inventé le tri sélectif (en 1883)

Le théâtre des négociations ce week-end aux Amandiers

 Les 29, 30 et 31 mai au théâtre des Amandiers, niché dans un écrin de verdure à Nanterre, a lieu une expérience sans équivalent. Durant trois jours, 200 étudiants venus du monde entier participent à une simulation de la Conférence internationale sur le climat, la COP21, qui se tiendra à Paris fin novembre début décembre.   Lire la suite Le théâtre des négociations ce week-end aux Amandiers

En amont de COP21: se mobiliser et mobiliser

« Lost in Transition ? » C’est la question que pose le festival de l’économie collaborative OuiShare Fest 2015. Comment  mettre en marche la transition énergétique, économique, écologique ?

C’est lors d’un atelier avec une trentaine de festivaliers qu’un élément de réponse m’est apparu. Lire la suite En amont de COP21: se mobiliser et mobiliser

Où composter à Paris ?

Paris a beau être la capitale la plus dense en Europe, le compostage s’y pratique depuis des années : dans les jardins individuels, partagés, et, de plus souvent, dans l’habitat collectif en pied d’immeuble ou dans des établissements publics. IMG_0475Le blog de l’association Compost A Paris recense les expériences locales et met à disposition des clés pour donner envie de les dupliquer. Lire la suite Où composter à Paris ?

Minimalisme / Art de vivre

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 134 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :