légumineuses en vrac Heratchian Frères (c) éa marzarte

Faire ses courses en vrac … à Montmartre

Depuis que je fais mes courses en vrac, au détail, à la coupe etc… je ne dépense ni plus ni moins qu’avant.   Un produit vendu en vrac coûte entre 5 à 50 % moins cher que s’il était emballé. On ne paie ni le conditionnement, ni le design, ni la publicité… Et quand on vit à Paris, chaque petite économie compte. Cuisiner avec les seuls produits de base revient moins cher. En revanche les produits transformés non-industriels coûtent bonbon. Au final, ça s’équilibre.

Marché des Batignolles (c) ea marzarteJe suis parisienne, montmartroise exilée aux Batignolles pour être exacte, et c’est là que je commence mes emplettes… Au pied de la Butte, près de la place de Clichy, le marché bio des Batignolles se tient le samedi matin. Il m’a fallu m’y reprendre plusieurs fois avant d’apprendre les techniques pour ne pas y laisser ma chemise:

  • J’évite les étals en self-service.   On a envie de tout goûter, « Oh comme elle est belle l’aubergine toute zébrée, oh des cerises jaunes… » On se sert un peu de tout, et puis une fois à la caisse, c’est le coup de bambou. Mieux vaut venir muni d’une bonne vieille liste de courses de produits de saison et s’y tenir.
  • Je rend visite aux  gros maraîchers de province qui ont mes produits préférés (pousses d’épinards, clémentines de Corse, citrons de Nice…) Mais en  voisine, et par soucis locavore, je vais aussi chez les petits producteurs d’Île de France.  Ayant moins de frais de transport, ils proposent de très bons plans. Comme des pommes « à compote ». Idéales pour  faire mes compotes minute au micro-ondes ou avec des légumes rôtis et trois fois moins chères que leurs consoeurs.étal Marché des Batignolles (c) ea marzarte
  • Je laisse traîner mes oreilles pour savoir comment se mangent les aliments pas trop chers que je ne connais pas ( le chou kale  à 3 euros le kilo en saison ).

Je me fournis en gros bocaux de yaourt. Pour les petits bocaux, je réutilise des pots de crème en verre de chez Pascal Bellevaire ou Monoprix, ils sont petits et leurs couvercles sont réutilisables. IMG_3993Ensuite direction la rue Lepic. Je mettais rarement les pieds dans les commerces de détail de mon quartier avant de passer au vrac. J’ai découvert des lieux insolites et une tradition du détail mérite d’être préservée.

épicerie du terroir (c) éa marzarteAu n°26, l’épicerie du terroir présente des bonbons et des épices en vrac.

épicerie du terroir (c) ea marzarte

Au n°22, le Comptoir Colonial propose pour ainsi dire tout en vrac. IMG_3839

Sel, riz, thé, infusion, café, épices, une vraie caverne d’Ali Baba. On remplit toujours mes bocaux avec  plaisir  et ça ça fait plaisir. épices en vrac - Comptoir colonial (c) ea marzarte

Puis je descend la butte  direction la rue Notre-Dame-de-Lorette, n°55.

Causses (c) éa marzarteCausses c’est l’épicerie où je m’approvisionne en légumes made in France entre deux marchés. Le jambon Prince de Paris est à tomber. Ils ont tout ce qu’il faut pour un apéro zéro déchet même des chips de légumes en vrac. Et j’adore le design épuré de la boutique.apéritif Causses Causses (c) éa marzarte Non loin de là, rue Lamartine, se trouve la vénérable boutique des frères Heratchian.vitrine Heratchian Frères (c) éa marzarte vrac Heratchian Frères (c) éa marzarte légumineuses en vrac Heratchian Frères (c) éa marzarte  vrac Heratchian Frères (c) éa marzarteIci c’est l’exotisme. Couscous. Légumineuses. Fruits secs… Ce lieu permet de voyager loin très loin sans quitter Paris.  Vous y trouverez aussi de la fêta et du halloumi à la coupe, et pleins d’autres merveilles.

Envie de biscuits pour le goûter ?  À deux pas de là se trouve la pâtisserie Aurore Capucine. Pensez juste à ramener votre boîte à gâteaux.Aurore Capucine (c) ea marzarte Aurore Capucine (c) ea marzarteDans cette boutique située au n°3 de la rue de Rochechouart, on trouve des sablés, des rochers coco. Et comme en ce moment comme je me désintoxique du sucre, j’y ai déniché un fondant au chocolat cuit au bain-marie est sans gluten ni sucre ajouté. Cette merveille est sur mon menu de Pâques.

Besoin de plats préparés pour la semaine ? En remontant au n°49 nous atteignons notre dernière étape  Les Pipalottes Gourmandes qui proposent des petits plats dans des bocaux consignés. vitrine les Pipalottes Gourmandes (c) éa marzarte consigne Les pipalottes gourmandes (c) éa marzarte desserts consignés les Pipalottes Gourmandes (c) éa marzarteLa consigne est de 2 euros par bocal, mais ils sont si jolis que personnellement je serais tentée de les garder. Il paraît que les clients jouent le jeu.

Voilà un lien vers une Google Map de cet itinéraire, à retrouver aussi sur l’appli Bulk. Et si vous souhaitez faire descendre tout cela avec du vin j’ai inclus l’adresse du caviste En vrac.

Si vous avez d’autres bonnes adresses de petits commerces indépendants « en vrac » n’hésitez pas à m’en faire part ici. J’ai hâte de faire de nouvelles découvertes !

Save

18 réflexions sur “ Faire ses courses en vrac … à Montmartre ”

    1. @Natasha (Échos verts) Oui on a de la chance de point de vue là, en dehors de la grande distribution et des coopératives, certains commerces à l’ancienne ont survécu, d’autres se créent. Ils me rappellent ce à quoi je rêvais quand je jouais à la marchande😉

  1. Un super article, avec des photos qui font bien envie. J’ai vécu à Montmartre pendant dix ans, cela m’a donné envie d’y retourner. Maintenant, je suis dans le 19ème, et j’ai bien du mal à trouver des épiceries en vrac. Vous ne voulez pas venir faire la même enquête du côté du bassin de la Villette ?😉

    1. Merci @Léonore 😄 les itinéraires demandent pas mal de crapahutage et de tests des petits commerces, mais comme j’aime bien me balader dans le 19ème ça devrait pouvoir se faire à terme, et n’hésitez pas à partager ici vos bonnes adresses de commerces indépendants!

  2. Merci pour ce parcours du vrac (ainsi que celui des batignoles), ayant un projet de magasin vrac, je suis allé voir la plupart de ces magasins aujourd’hui. J’y ai vu de beaux magasin et de beaux produits, senti de très bonne odeurs et surtout j’ai rencontré des gens charmants qui adorent ce qu’ils font et on gentillement pris le temps de discuter avec moi. Je garde bien cette liste pour mes prochaines visites à Paris !

  3. Bonjour,
    Depuis que j’ai vu cet article ( au moment de sa sortie), je me Tate pour aller au marchés bio des Batignolles ( je vais au marché couvert, mais pas trop de bio et local, je prends du français à défaut).
    J’ai entendu dire qu’il est cher celui du boulevard des Batignolles; peux tu me dire à peux prêt pour combien tu t’en sors?
    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s