Images

Le zéro déchet à la maison : s’équiper (ou ne pas s’équiper)

Changer ses habitudes sans rien acheter, c’est la première étape de la transition vers le zéro déchet. On peut garder une bouteille en verre pour s’en faire une gourde, ramener des couverts de la maison au bureau, utiliser une gamelle de camping comme bento, une poubelle comme bio-seau … c’est plus simple que de partir faire du shopping (ne me parlez pas d’Amazon). C’est un exercice de minimalisme.  Lire la suite Le zéro déchet à la maison : s’équiper (ou ne pas s’équiper)

Publicités

L’empreinte carbone est dans l’assiette

Ce week-end aux rencontres de l’R Durable, les chefs étaient à Rennes pour parler restauration responsable. En cette ouverture de COP21, c’était l’occasion de prendre la mesure de l’influence des repas sur le climat.

IMG_3771
Bar à céréales en vrac chez LeCoq Gadby, Rennes (c) Small & Beautiful

Lire la suite L’empreinte carbone est dans l’assiette

Manger moins cher : glanage + grappillage contre gaspillage

Dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets, j’avais envie de me pencher sur une tradition ancestrale qui a encore droit de cité même si elle se fait discrète. Le glanage en ville est une manière de lutter contre le gaspillage alimentaire tout en mangeant pour par un rond, j’en ai parlé ici. Le glanage des champs, autrefois très répandu dans les campagnes, est devenu tabou.  À l’époque du célèbre tableau de Millet, il était d’usage pour les femmes de venir dans les champs moissonnés, avant le coucher du soleil, pour ramasser un à un les épis négligés.

© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) : Jean SchormansIl y a toujours des fruits et légumes qui poussent tardivement après la récolte ou sont passés au travers des machines. Plutôt que de les laisser pourrir sur place, des agriculteurs autorisent des membres du public à venir les ramasser à la main. Lire la suite Manger moins cher : glanage + grappillage contre gaspillage

Commerces bio et locaux : La Super Halle près de Lyon

Quand je pars en vacances, j’adore ramener des spécialités des producteurs bio locaux. La Super Halle de Oullins est facilement accessible de Lyon en métro et venait chaudement recommandée. Lire la suite Commerces bio et locaux : La Super Halle près de Lyon

Sortir à Paris : soirée « Qu’est-ce tu fabriques ? » le 26 avril

Fabrique des impossiblesSi vous aimez bricoler, coudre, transformer et surtout  changer la ville vous rencontrerez sûrement des âmes soeurs à la soiréeQu’est-ce’ tu fabriques ? à Mains d’Oeuvres le 26 avril.

Au programme de Qu’est-ce’ tu fabriques ?
Vendredi 26 avril de 19h à minuit.
19h-20h : temps de rencontre et échanges sur Rêvons Rue 2014.
Merci de confirmer votre présence : contact@lafabriquedesimpossibles.com
A partir de 20h : bar, buffet, DJ set, concert, ateliers de création express, massage et plein d’autres surprises….
A Mains d’Œuvres : 18 rue Etienne Dolet – 93400 Saint Ouen.

Art très plastique : Sylvain Decure joue « Demain je ne sais plus rien » au 104

Sylvain Decure crédit Christophe Raynaud de Lage 2010

Dans la série art très plastique : le circassien merveilleux Sylvain Decure  joue « Demain je ne sais plus rien » du 25 au 27 avril sur la scène du 104, dans le 19e arrondissement à Paris.

Un homme seul, mutique évolue dans une boîte, une cage transparente. A ses pieds un monceau de sacs plastiques. Sacs qui coiffent aussi sa tête. L’acrobate pirouette, il escalade, il explore ce territoire restreint qui est le sien, tour à tour contemplatif, excité et violent. Peu à peu à sa grande surprise, des objets hétéroclites surgissent. Et les objets finissent par envahir le lieu de vie de cet homme simple.

Ce théâtre sans texte, ce cirque sans chapiteau, c’est à la fois un ravissement esthétique et une réflexion sur le tourbillon de la société de consommation.

Entrez Mesdames et Messieurs vous n’aurez jamais rien vu de pareil.

Renseignements:
www.104.fr/programmation/evenement.html?evenement=174

Ca se passe à Paris en ce moment : Festival international du Film d’Environnement

Affiche

Du 19 au 26 février se tient à Paris, place de Clichy un festival totalement gratuit:  le festival international du film d’environnement.

C’est chaque année l’occasion de se prendre une bonne claque à vous sortir de la fourrure du lapin blanc et des moments d’émerveillement.

Et je chroniquerai les films marquants.