Archives pour la catégorie Mode de vie alternatif

Carrément Ecocentriques

Je voulais vous parler le petit & beau projet qui m’a tenu éloignée de ces pages ces derniers temps.

bannière ecocentrique.jpg

Ecocentrisme : une éthique où le critère d’appréciation d’un acte est la conséquence de cet acte sur l’écosystème, la communauté, l’espèce.

C’est une histoire qui commence par un pique-nique. Il y a quelques années de ça j’ai rencontré la plasticienne Joanna Wong lors de – vous l’aurez deviné – un pique-nique. Le travail de Joanna se concentre sur l’organique et le vivant, et elle m’a invité a développé avec elle un écofestival dans un esprit créatif et minimaliste.

Ainsi est né l’Ecocentrique Festival.

IMG_1880

L’Open Bach, vous connaissez ? C‘est un laboratoire d’interactions créative qui repose sur un concept simple : rassembler, dans ce coin du 13ème arrondissement, des créateurs d’horizons variés, aux compétences multiples, pour leur permettre de travailler à la fois sur leurs projets personnels et sur des projets collectifs à inventer. Pendant les 3 jours du festival, cette résidence ouvre ses portes pour devenir une plateforme pour les  parisiens et franciliens écocentriques que nous sommes, qui ont envie de se bâtir une vie respectueuse de l’environnement. Et notre environnement à nous, c’est Paris.

L'Open Bach

Sur le site  et la page facebook vous trouverez donc le programme complet et évolutif (et oui on est comme ça), la billetterie des ateliers créatifs, les horaires des concerts, projections, performances, ainsi qu’une invitation au… pique-nique zéro-déchet du dimanche 4 juin dans le jardin de l’Open Bach.
Que de complices talentueux dans cette aventure. Je vous en reparlerai cette semaine.
L’Ecocentrique Festival, les 2, 3, 4 juin à l’Open Bach, 12 rue Jean-Sebastien Bach, Paris 13ème.
logo ecocentrique

Sortir à Paris : Festival « Terres d’aventure » au 104 du 19 au 21 avril

Les Bishnoïs sont les premiers écologistes. Depuis le XVe siècle ils vivent en complète symbiose avec la nature, allant jusqu’à sacrifier leur vie pour préserver la faune et les arbres. Ainsi, ils offrent chaque année un dixième de leur récolte à la vie sauvage et les femmes allaitent les faons orphelins dont les mères ont été tuées par les braconniers ou les chiens errants. Quelle est la raison d’un tel dévouement ? Dans un pays en pleine croissance économique, où l’environnement est loin d’être une priorité, comment sont-ils perçus ? Quel regard portent-ils en retour sur notre monde ? En suivant le destin croisé de plusieurs membres de la communauté Bishnoï, ce film interroge sur la place de l’homme au sein du vivant et sa responsabilité envers les générations futures.

Franck Vogel, vit et travaille à Paris comme photographe indépendant et s’intéresse particulièrement aux problèmes sociaux et environnementaux. Il présentera lors du festival Terre d’Aventure le film « Rajasthan, l’âme d’un prophète » qu’il a co-réalisé avec Benoit Segur avant d’animer un débat sur le recyclage des plastiques.

Projection samedi 20 avril 2013 à 11h15 à Paris au Cent Quatre, 5 rue Curial.

Pour en savoir plus sur la belle programmation de ce festival : http://www.festival-objectif-aventure.com/festival.html

Sortir à Paris : soirée « Qu’est-ce tu fabriques ? » le 26 avril

Fabrique des impossiblesSi vous aimez bricoler, coudre, transformer et surtout  changer la ville vous rencontrerez sûrement des âmes soeurs à la soiréeQu’est-ce’ tu fabriques ? à Mains d’Oeuvres le 26 avril.

Au programme de Qu’est-ce’ tu fabriques ?
Vendredi 26 avril de 19h à minuit.
19h-20h : temps de rencontre et échanges sur Rêvons Rue 2014.
Merci de confirmer votre présence : contact@lafabriquedesimpossibles.com
A partir de 20h : bar, buffet, DJ set, concert, ateliers de création express, massage et plein d’autres surprises….
A Mains d’Œuvres : 18 rue Etienne Dolet – 93400 Saint Ouen.

Vivre en plein air : le hobo code

Richard Roberts est londonien et depuis quelques années, il vit en plein air.

La journée Richard se rend à vélo chez ses clients dans toute la ville, il est accordeur de piano. La nuit il se rend dans un de ses lieux favoris, un parc, un quai, et il y dort. Une vie sans loyer, sans emprunt, sans factures d’énergie, sans dette et sans toit sur la tête.
Vous pouvez en apprendre plus sur son mode de vie sur piano-tuning.co.uk

Richard est pour ainsi dire un hobo des temps modernes. Qu’est-ce qu’un hobo ?  La définition retenue par le musée hobo (www.hobo.com) est la suivante :

A hobo wanders and works, a tramp wanders and dreams and a bum  neither wanders or works. Lire la suite Vivre en plein air : le hobo code

Vivre avec 0 euro – vu dans le Porte-monnaie de Rue 89

Avant de me lancer en freelance, l’un de mes petits plaisirs du midi consistait à déguster mon sandwich trop cher à mon ordinateur en lisant le Porte-monnaie de Rue 89.

Le Porte-monnaie, c’est une rubrique où des témoins racontent dans le détail leurs dépenses et leurs revenus. Ensuite ces anonymes sont jugés, parfois lapidés, plus rarement applaudis, dans les commentaires.  La rubrique fait appel à nos bas instincts, mais c’est pour la bonne cause. Les témoignages de mères célibataires qui survivent avec le RSA jouxtent ceux d’un couple qui « peine » à joindre les deux bouts avec 5000 euros. Et on remet en cause notre propre perception de l’argent. Qu’ils soient entrepreneur ou professeur des écoles, croque-mort ou joueur de poker pro, les témoins ouvrent une fenêtre sur ce qui constitue l’absolu nécessaire pour eux. Et c’est fou ce que le nécessaire varie en fonction de la personne.
Le dernier porte-monnaie s’intéresse à Benjamin, routard qui voyage depuis 3 ans pour ainsi dire sans argent, juste en vivant comme Blanche Dubois : en comptant sur la gentillesse des inconnus.

Capture d’écran 2013-03-06 à 17.00.28

————————————————————-

PS: Benjamin Lesage a depuis écrit plusieurs livres disponibles en téléchargement gratuit ici (Merci Benjamin !) : https://sansunsou.wordpress.com/les-livres/