Archives pour la catégorie Marchés

Retour du marché 

Ah la cuisine du marché : un idéal de plats d’assemblage simples et savoureux. Seulement moi quand je rentre du marché, il est en général tard, et j’ai tellement faim d’avoir zieuté et goûté et ramené de bons  produits !

IMG_9386.JPGJe n’ai pas spécialement envie de cuisiner quelque chose d’élaboré. En été, c’est généralement une salade de crudités, en automne je mange chaud. Des plats bêtes comme chou, comme cette salade de kale et patate douce au chèvre.

Je masse le kale avec de l’huile d’olive, oui parce que le kale se fait massé mais après ça je vous promets que si les américains en sont dingues c’est parce que c’est ultra rapide et facile à préparer… Puis je tranche des patates douces que je mets au four avec de l’huile et de la fleur de sel, je déballe les courses, en général je les prends en photo pour la postérité 😉 et hop je dresse mon assiette. Je dépose les frites de patates douces sur le lit de chou kale, j’ajoute le chèvre, le vinaigre des graines de lin, un peu de grenade pour l’acidité et bam le plat de retour du marché. Du marché à l’assiette. Simple, frais et bon que demander de plus ? Et ben, vous n’osiez pas y penser mais on peut aussi l’avoir en surgelé! Et ça les amis si c’est pas le progrès : l’industriel Picard a déposé la marque  Retour du marché.

Après avoir pu admirer leur campagne publicitaire sur tous les panneaux de la ville, je me suis fendu d’une plainte devant le Jury de Déontologie Publicitaire.

Et tout au long du mois de décembre Lorànt Deutsch expliquait à la radio comment il faisait « son marché » dans les magasins U.

Comment la grande distribution peut-elle  s’arroger un pan de la vie quotidienne qu’elle s’évertue à faire disparaître depuis des décennies et y apposer son trademark  comme si de rien n’était ?

Pourtant la publicité modifie notre relation à la nourriture. Les maladies liées à la malbouffe, les cancers liés aux additifs, les troubles du comportement alimentaires sont légions mais personnellement ce que je reproche à la publicité c’est ce mensonge selon lequel manger industriel est moins cher et plus facile. En adoptant la démarche zéro déchet, l’une des étapes les plus difficiles pour moi était de préparer ma cantine pour le bureau. Je pensais être beaucoup trop occupée pour me faire à manger tous les jours, trois fois par jour.  Pourquoi cette barrière ? Parce que la publicité nous dit constamment par tous les biais possibles que manger des plats industriels, c’est plus rapide. FAUX. J’arrive facilement à m’aménager 15′ le soir ou le matin pour me préparer un repas pour le bureau en accommodant des restes, en préparant une salade ou autre…

IMG_8355.JPGEt plutôt que de perdre une partie de ma pause-dej dans une file d’attente je peux aller au parc ou papoter ou lire. Et parfois je triche et je vais chez mon traiteur préféré pour des falafels. Oui, je ne sais pas faire d’aussi bon falafels.

img_9176

L’industrie dicte ces automatismes, on se dit que tout changement serait difficile. Et puis une fois fait on se rend compte que manger frais et fait maison c’est meilleur, moins cher, moins gras, moins salé, moins sucré, sans conservateur, ni additif, sans gaspillage et sans déchets d’emballage. Quand les plats industriels sauront faire ça on en reparlera

img_9532 retour de marché (c) Ea Marzarte - Small & Beautiful.

Save

Save

Publicités

Faire ses courses en vrac aux Batignolles – la suite

Il y a deux ans de cela je vous emmenais dans mes tribulations à la recherche de produits en vrac dans mon quartier dans ce billet Faire ses courses en vrac aux Batignolles. Durant ces deux années les circuits courts, le commerce en vrac et l’approvisionnement en produits issus de l’agriculture bio et raisonnée ont évolué dans le quartier. On ne change pas les bonnes habitudes. Les courses aux Batignolles pour moi ça commence au marché bio. Lire la suite Faire ses courses en vrac aux Batignolles – la suite

Commerces bio & locaux : ça bouge Place de Clichy

Hello, ça fait un petit bail que je n’ai pas donné de nouvelles, j’espère que ce post vous trouve en pleine forme. En ce moment, je travaille plusieurs samedis par mois, ce qui me garde éloignée du marché bio des Batignolles. J’ai donc cherché des plans B dans le coin.
Par chance, de jeunes commerçants se sont récemment lancés  avec le but de prendre le relais de la vente de produits frais, bio et locaux en semaine. Lire la suite Commerces bio & locaux : ça bouge Place de Clichy

Faire ses courses en vrac… aux Batignolles

Si vous faites vos courses en vrac, le quartier des Batignolles, dans le XVIIème arrondissement de Paris est vraiment un bon terrain de chasse.

traiteur italien au marché des Batignolles (c) Ea Marzarte On ne change pas les bonnes habitudes, je commence le parcours le samedi matin au marché Bio des Batignolles. Je vous en ai déjà parlé ici mais j’y découvre à chaque fois de nouvelles merveilles. Lire la suite Faire ses courses en vrac… aux Batignolles

Faire ses courses en vrac … à Montmartre

Depuis que je fais mes courses en vrac, au détail, à la coupe etc… je ne dépense ni plus ni moins qu’avant.   Un produit vendu en vrac coûte entre 5 à 50 % moins cher que s’il était emballé. On ne paie ni le conditionnement, ni le design, ni la publicité… Et quand on vit à Paris, chaque petite économie compte. Cuisiner avec les seuls produits de base revient moins cher. En revanche les produits transformés non-industriels coûtent bonbon. Au final, ça s’équilibre.

Lire la suite Faire ses courses en vrac … à Montmartre

Marchés : les couleurs de Mysore

A faire la liste de toutes les enseignes qui licencient des employés au motif qu’ils récupèrent des produits périmés ou défraichis pour les consommer ou les donner, j’ai fini par laisser tomber les supermarchés. Maintenant c’est coopérative bio ou marché. Force est de constater que même quand je n’y vais pas en mode freegan, les courses me reviennent au même prix car j’en achète moins de cochonneries.  Et puis en général, aller au marché, contrairement au super, c’est un moment de découverte. En fonction de l’endroit et des gens qu’on y a croisé, faire le marché peut devenir une expérience extraordinaire.

Lire la suite Marchés : les couleurs de Mysore

Marché sur l’eau

Il y a beaucoup de poésie dans l’action de l’association Marché sur l’eau. Des produits frais qui nous arrivent tout droit de chez les maraîchers d’Ile de France par voie d’eau.

Lire la suite Marché sur l’eau