Archives du mot-clé jardin

Randonnée-glanage à La Roche-Guyon

Les fruits et légumes bio sont franchement pas donnés cette année, heureusement qu’il y a le système D.  Ma tante nous a récemment ramené des kilos de prunes de son jardin en Bretagne, assez même pour faire des confitures. Et ça m’a donné envie de profiter d’une jolie randonnée pour cueillir des mûres en forêt. Pas de bol: la semaine dernière les mûres d’Île de France ne l’étaient pas encore… mures. Enfin, c’était quand même l’occasion de profiter de ces paysages somptueux et de ce château troglodyte. Et puis, il y a le glanageLire la suite Randonnée-glanage à La Roche-Guyon

Publicités

Slow food chez Petersham Nurseries, Londres

Comment rendre un restaurant zéro déchet ?
Les 29 et 30 novembre a lieu à Rennes, l’R durable  un évènement gastronomique  qui vise à mobiliser et sensibiliser  les acteurs de la restauration et leurs clients autour de pratiques responsables. Pour les rennais le programme est ici, et c’est chez LeCoq Gadby, que ça se passe. En cette veille de COP21, je vais me pencher dans les billets de cette semaine sur les pratiques gastronomiques respectueuses du climat. À Londres, le restaurant – salon de thé de la pépinière Petersham Nurseries vise à devenir zéro déchet d’ici la fin de l’année.

Lire la suite Slow food chez Petersham Nurseries, Londres

Où composter à Paris ?

Paris a beau être la capitale la plus dense en Europe, le compostage s’y pratique depuis des années : dans les jardins individuels, partagés, et, de plus souvent, dans l’habitat collectif en pied d’immeuble ou dans des établissements publics.

IMG_0475
Pour composter il faut avoir un seau à la maison ! Le mien vient de ma poubelle de salle de bain.

Le blog de l’association Compost A Paris recense les expériences locales et met à disposition des clés pour donner envie de les dupliquer. Lire la suite Où composter à Paris ?

Mon jardin secret

J’adorerais avoir mon bout de jardin en ville, je me balade dans Montmartre en espérant que le portail d’une maison s’ouvre. Je me « perd » dans  le dédale de la Mouzaïa. Je cours les portes ouvertes des ateliers d’artistes du 20e juste au cas où l’un d’entre eux se trouverait dans cette campagne à Paris chérie. Et je rêve.

Mais si j’y réfléchis bien,  je n’ai certes pas un jardin , mais j’en ai des milliers. Les jardins publics des métropoles du monde entier ont les portes grandes ouvertes, ils sont le bien commun. Ils nous offrent des moments de poésie, de sérénité, d’introspection et une fois entrée dans un beau jardin, je l’emporte partout où je vais.