Archives du mot-clé consumérisme

Juilletiste sans plastique #plasticfreejuly

Juillet c’est l’occasion d’essayer le surf, de faire un baptême de plongée, ou de tenter un mois sans plastoc histoire de faire attention aux mers. Comme la Méditerrannée, une mer étroite, presque fermée, dont les eaux se renouvellent peu. Chaque année des substances chimiques y sont déversées illégalement depuis les côtes et dans une moindre mesure depuis les navires. Or, stagnent dans ces eaux quelques 250 milliards de déchets plastiques, la majorité pas plus grands qu’une paillette, on les appelle les microplastiques. Ces grains de polystyrène, polyéthylène, nylon, polyuréthane, polypropylène agissent comme de véritables éponges. Ils fixent les polluants organiques persistants – DDT, PCB, dioxines – ou les perturbateurs endocriniens comme le bisphénol-A, utilisé dans la composition de nombreux plastiques. Méditerrannée café napolitain  (c) Ea MARZARTE- Small+BeautifulAu-delà du fait que nous nageons dans ce bouillon de culture, l’homme a réussi à modifier durablement la chimie de l’écosystème marin. Lire la suite Juilletiste sans plastique #plasticfreejuly

Publicités

Mon quartier sans pub

A l’automne dernier la station La Fourche –  en réfection comme d’habitude – était rhabillée par la Réunion des Musées Nationaux. Le remplacement des pubs par des oeuvres d’art fut apaisant, et bien trop bref.  Je me suis prise à rêver de voir les affiches disparaître de mon paysage quotidien. L’artiste Etienne Lavie l’a fait …le songe  (c) étienne Lavie Dans son projet « OMG who stole my ads ? » Etienne Lavie incruste virtuellement des classiques de la peinture dans des panneaux d’affichage. 3026140-slide-s-6-omg-where-the-ads-go (c) étienne Lavie

Lire la suite Mon quartier sans pub

Art très plastique : Sylvain Decure joue « Demain je ne sais plus rien » au 104

Sylvain Decure crédit Christophe Raynaud de Lage 2010

Dans la série art très plastique : le circassien merveilleux Sylvain Decure  joue « Demain je ne sais plus rien » du 25 au 27 avril sur la scène du 104, dans le 19e arrondissement à Paris.

Un homme seul, mutique évolue dans une boîte, une cage transparente. A ses pieds un monceau de sacs plastiques. Sacs qui coiffent aussi sa tête. L’acrobate pirouette, il escalade, il explore ce territoire restreint qui est le sien, tour à tour contemplatif, excité et violent. Peu à peu à sa grande surprise, des objets hétéroclites surgissent. Et les objets finissent par envahir le lieu de vie de cet homme simple.

Ce théâtre sans texte, ce cirque sans chapiteau, c’est à la fois un ravissement esthétique et une réflexion sur le tourbillon de la société de consommation.

Entrez Mesdames et Messieurs vous n’aurez jamais rien vu de pareil.

Renseignements:
www.104.fr/programmation/evenement.html?evenement=174