Archives pour la catégorie Gaspillage

Disco pique-nique: un repas anti-gaspi et zéro-déchet

La saison des pique-nique est ouverte ! Et vous connaissez mon goût pour les pique-nique zéro-déchet. Samedi dernier, dans le cadre du festival Zero Waste se tenait sur les rives du canal de l’Ourcq une Disco-salade et un pique-nique zéro-déchet, pour résumer : un Disco pique-nique. Et là vous vous demandez peut-être pourquoi je vous parle du disco…

Les Disco Soupes sont des sessions collectives et ouvertes de cuisine de fruits et légumes mis au rebut ou invendus dans une ambiance musicale et festive. Le mouvement est né à Paris en mars 2012 et à ce moment-là, ils ont plutôt fait des soupes. Avant chaque évènement les bénévoles se réunissent, partent récupérer des invendus auprès de marchés et de supermarchés et les cuisinent avec le public.

IMG_7976

En hiver ça ressemble plutôt à ça, et c’est tout aussi poêlant:

IMG_3927

L’été, évidemment, on peut faire des disco-salades, disco-smoothies… Enfin on en fait quand on veut. Actuellement, il y en a une par jour dans le monde me disait Tinou, qui est à l’origine du mouvement. Comme le gaspillage alimentaire est une plaie mondiale, le modèle fonctionne très bien à l’étranger aussi. Et pour monter son propre évènement, il suffit juste de suivre les Discommandements.

Les soupes, salades, jus de fruits ou smoothies ainsi confectionnés sont ensuite redistribués à tous gratuitement ou à prix libre. Il s’agit bien de favoriser une convivialité non-marchande  dans l’espace public.

IMG_7983

Les Disco Soupes permettent l’éducation à une cuisine saine et goûtue, la (re)découverte du plaisir de cuisiner ensemble, et, la sensibilisation du plus grand nombre au gaspillage alimentaire. Et si comme moi vous croyiez que la loi de février 2016 allait mettre fin au gaspillage alimentaire, ben non désolée. Les associations n’ont ni les moyens, ni le temps, ni même les bénéficiaires pour absorber les quantités incroyables de nourriture commandée puis déversée par le commerce dans nos poubelles. Notre festin (des fruits et des légumes d’excellente qualité je me dois de le préciser) a été récupéré auprès de quatre grandes surfaces du quartier en une matinée.

Dans le cadre de ce pique-nique zéro-déchet il s’agissait aussi de mettre l’accent sur les moyens de pique-niquer sans laisser de traces. À Paris, tout au long de l’année Ouishare et Zero Waste France mettent à disposition d’organisations de l’ESS et de l’économie collaborative un stock de matériel pour l’événementiel: le Ouikit.

IMG_7980

Si vous souhaitez rencontrer les bénévoles de Disco Soupe, rendez-vous à l’un de leurs évènements  en France et ailleurs. Et si vous êtes en Île-De-France, ce week-end se tient le Disco-Campus   qui rassemblera « tous les groupes de France et de navet de joyeux bénévoles pour une bonne session de DISCOTAGE ! » avec une belle fête, le dimanche 10 juillet à la friche Miko au parc de la Bergère à Bobigny à partir de 14h plus d’infos ici.

Save

Save

Save

Save

Publicités

Manger moins cher : glanage + grappillage contre gaspillage

Dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets, j’avais envie de me pencher sur une tradition ancestrale qui a encore droit de cité même si elle se fait discrète. Le glanage en ville est une manière de lutter contre le gaspillage alimentaire tout en mangeant pour par un rond, j’en ai parlé ici. Le glanage des champs, autrefois très répandu dans les campagnes, est devenu tabou.  À l’époque du célèbre tableau de Millet, il était d’usage pour les femmes de venir dans les champs moissonnés, avant le coucher du soleil, pour ramasser un à un les épis négligés.

© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) : Jean SchormansIl y a toujours des fruits et légumes qui poussent tardivement après la récolte ou sont passés au travers des machines. Plutôt que de les laisser pourrir sur place, des agriculteurs autorisent des membres du public à venir les ramasser à la main. Lire la suite Manger moins cher : glanage + grappillage contre gaspillage

Comment Poubelle a inventé le tri sélectif (en 1883)

IMG_0841 Paris est loin d’être la capitale la plus propre du monde. Pourtant il s’en est fallu de peu: l’arrêté sur le tri sélectif est aussi ancien que la fameuse « poubelle ». Lire la suite Comment Poubelle a inventé le tri sélectif (en 1883)

Manger sans emballage et sans effort

panier de courses credit Ea MARZARTE - Small& Beautiful

La moitié du pays  sort d’un nuage de pollution tel que les voitures de mon quartier en sont restées couvertes d’une poussière fine et brune. Alors, rendons hommage aux incinérateurs qui dans la crise n’ont jamais interrompu leur mission. Ils rejettent chaque année dans l’air un volume  67 milliards de m3 de fumée (source CNIID). En 2012, chaque Français a jeté un kilo de déchets ménagers par jour, dont 40% correspondent uniquement à l’emballage des produits qu’il a consommés.

Pourtant acheter sans emballage, c’est pratique, économique et pour les amoureux de la bouffe comme moi, c’est un plaisir. Voici quelques conseils pour se lancer Lire la suite Manger sans emballage et sans effort

« On achève bien les livres », un documentaire sur le pilon

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERAC’est l’un des secrets de famille de l’industrie du Livre. Chaque année en France 100 millions de livres partent au pilon. Ils sont déchiquetés, broyés afin d’être recyclés. Lire la suite « On achève bien les livres », un documentaire sur le pilon

Le Festival du Film d’Environnement (FIFE) ouvre ses portes

Food savers - SONY DSCComme chaque hiver le FIFE vient illuminer la grisaille  pour montrer les efforts menés par ces femmes et ces hommes  qui s’élèvent contre le fatalisme et  cherchent des solutions pour préserver la planète.

Dans la lignée de son dernier film Taste the Waste, le documentariste Valentin Thurn s’intéresse aux pionniers de la lutte contre le gaspillage alimentaire dans Foodsavers. Une projectiona lieu ce soir le 6 février dans le cadre d’une rencontre  « Gaspillage alimentaire ».  

Le  programme de la journée est tout aussi passionnant  avec notamment  :Armes chimiques sous la mer qui parle de… ben je crois que c’est clair.

Are Vah sur le projet de construction au sud de Bombay de la plus grande centrale nucléaire du monde, en bord de mer.

Le Fife c’est gratuit, et ça se suit au Cinéma des cinéastes 7, avenue de Clichy, 75017 Paris et dans plusieurs salles partenaires dans toute l’Ile de France

Save