Archives pour la catégorie Documentaire

10 documentaires pour hiberner bien informé

Bonne année à tous ! C’est enfin l’hiver et vous avez la ferme ambition de le passer en mode cocon ? Bricolage, couture, pâtisserie, tricot, faisons feu de tout bois. Histoire de débuter 2016 en beauté, j’ai envie de partager avec vous 10 documentaires mis en partage sur des plateformes militant pour la liberté de l’information dans le cadre des Creative Commons ou du fair use**. Dans la même veine que l’excellent Demain de Mélanie Laurent et Cyril Dion (à voir actuellement dans toutes les bonnes salles) ce sont des films éclairants, drôles, recherchés qui vous tiendront bien au chaud.

Le film culte

Ilha das Flores (1989) du brésilien Jorge Furtado est un classique du court-métrage. 12  minutes de bonheur. Ce film avant-gardiste dévoile les rouages de la mondialisation et son enfant caché: le déchet.

Partagé via archive.org

Lire la suite 10 documentaires pour hiberner bien informé

Publicités

Habiter le futur : le Festival du Film d’Environnement 2015

Bonjour à tous,

Cela faisait un petit moment hein ? En ce début de l’année, je me suis beaucoup posé de questions sur les malfrats, sur leur talent pour se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas. Certains braquent des bijouteries le visage cagoulé, d’autres revêtent des cols blancs, d’autres se font passer pour des religieux. Certains sont élus locaux dans les banlieues chics, d’autres ont des empires pharmaceutiques. Ils voient leur vie comme un feu d’artifice, et jamais ils ne pensent à l’avenir:  le bandit pense qu’il mourra jeune. Alors l’argent il le dilapide, il le claque, il le brûle. Des malfrats il y en a partout mais, fort heureusement, ils sont une exception. Le reste du monde pense en terme d’avenir, de pérennité, de préservation de la planète et de nos cultures, non ? Bon peut-être pas tout le monde… mais il est important que ceux d’entre nous que ces questions taraudent soyons actifs et solidaires de ceux qui s’appliquent à changer les choses.

Depuis hier et jusqu’au 10 février se tient à Paris et en Ile de France le Festival International du Film d’Environnement. C’est un festival organisé par la région et  gratuit. Mon premier coup de coeur c’est le Wifu Project, un tour du monde des solutions durables mené par de jeunes gars éminemment sympathiques: wifu_project_600x300_vfJe vous invite particulièrement à découvrir le reportage sur le groupe Chennelet, une entreprise de bâtiment d’éco-logis dans le Pas De Calais, les gens qui bâtissent l’avenir, c’est bien qu’ils se fassent entendre.

Moins c’est mieux

Moins c’est mieux est un documentaire de Karin de Miguel Wessendorf  et c’est une mine d’idées sur la simplicité volontaire.

Lire la suite Moins c’est mieux

Sortir à Paris : Festival « Terres d’aventure » au 104 du 19 au 21 avril

Les Bishnoïs sont les premiers écologistes. Depuis le XVe siècle ils vivent en complète symbiose avec la nature, allant jusqu’à sacrifier leur vie pour préserver la faune et les arbres. Ainsi, ils offrent chaque année un dixième de leur récolte à la vie sauvage et les femmes allaitent les faons orphelins dont les mères ont été tuées par les braconniers ou les chiens errants. Quelle est la raison d’un tel dévouement ? Dans un pays en pleine croissance économique, où l’environnement est loin d’être une priorité, comment sont-ils perçus ? Quel regard portent-ils en retour sur notre monde ? En suivant le destin croisé de plusieurs membres de la communauté Bishnoï, ce film interroge sur la place de l’homme au sein du vivant et sa responsabilité envers les générations futures.

Franck Vogel, vit et travaille à Paris comme photographe indépendant et s’intéresse particulièrement aux problèmes sociaux et environnementaux. Il présentera lors du festival Terre d’Aventure le film « Rajasthan, l’âme d’un prophète » qu’il a co-réalisé avec Benoit Segur avant d’animer un débat sur le recyclage des plastiques.

Projection samedi 20 avril 2013 à 11h15 à Paris au Cent Quatre, 5 rue Curial.

Pour en savoir plus sur la belle programmation de ce festival : http://www.festival-objectif-aventure.com/festival.html

Cinéma du Réel : Le Grand Prix 2013 remis à Shunte Ki Pao ! de Kamar Ahmad Simon

Shunte ki Pao (c) Beginning productions

En présentant son premier long-métrage documentaire au Cinéma du Réel, Kamar Ahmad Simon a dit à la salle: « Merci d’être là. Je reviendrai pour parler avec vous à la fin du film. J’aimerais connaitre votre avis, vos questions, que le film vous ait plu ou non, afin de pouvoir avancer et progresser. » Si l’on devait formuler la réponse du public et du jury du festival cela se résumerait à: « S’il vous plaît continuez, on vous suivra. »

Cliquez ici pour la bande-annonce de Shunte Ki Pao ! (Are you listening) Lire la suite Cinéma du Réel : Le Grand Prix 2013 remis à Shunte Ki Pao ! de Kamar Ahmad Simon

Sortir à Paris : le Cinéma du Réel se poursuit jusqu’au 31 mars

Je vous l’annonçais il y a quelques semaines le festival international de documentaire Cinéma du Réel se tient actuellement à Beaubourg et dans plusieurs salles associées. La programmation est toujours riche, parfois haut perchée, mais le soucis de rendre le documentaire de création accessible est omniprésent. Jetez-un coup d’oeil à la programmation, il y aura forcément un film qui retiendra votre attention : http://www.cinemadureel.org/fr/grille

Vivre en plein air : le hobo code

Richard Roberts est londonien et depuis quelques années, il vit en plein air.

La journée Richard se rend à vélo chez ses clients dans toute la ville, il est accordeur de piano. La nuit il se rend dans un de ses lieux favoris, un parc, un quai, et il y dort. Une vie sans loyer, sans emprunt, sans factures d’énergie, sans dette et sans toit sur la tête.
Vous pouvez en apprendre plus sur son mode de vie sur piano-tuning.co.uk

Richard est pour ainsi dire un hobo des temps modernes. Qu’est-ce qu’un hobo ?  La définition retenue par le musée hobo (www.hobo.com) est la suivante :

A hobo wanders and works, a tramp wanders and dreams and a bum  neither wanders or works. Lire la suite Vivre en plein air : le hobo code