Capture d’écran 2015-10-31 à 20.12.04

Mon filet à provisions

Je m’habille pour l’essentiel en vintage. Pas nécessairement par goût du rétro mais je trouve plus facilement de belles matières  et du prêt à porter made in France à des prix abordables. Des vêtements qui durent et ne sont pas soumis au rythme effrené de la fast fashion. Ma  période de prédilection, c’est  les années 50. J’adore les pois, les meubles Eames, et chaque fois que je rentre dans une friperie je me demande : qu’est-ce qu’Eartha Kitt mettrait ? *

Eartha Kitt riding her bicycle down the street. New York, 1952
Eartha Kitt à bicyclette. New York, 1952

Les films d’époque sont une source inépuisable d’inspiration pour ma garde-robe …  J’attends avec impatience la sortie du film Brooklyn, Saoirse Ronan y porte des tenues à  faire pâlir d’envie. Et un it bag : le filet de provisions.

111815-brooklyn-movie-lead Kerry Brown:TM :© Fox Searchlight Pictures:Courtesy Everett Collection

Car oui : le filet à provisions est glamour, intemporel en plus d’être plein de bon sens. Un objet que l’on retrouve aujourd’hui à la boutique du MOMA mais qui jusqu’à récemment était passé de mode…

Capture d’écran 2015-10-31 à 20.12.04Dans Brooklyn, Saoirse Ronan joue Eilis, une jeune irlandaise émigré à New York qui revient au pays avec du style et un goût certain pour les accessoires.

Dans cette campagne Dolce et Gabbana (2010), Madonna ne porte pas ses provisions (ben non) mais  elle exsude, grâce aux filets, une élégance qu’on ne lui connaissait pas et une certaine italianité.

madonna dolce et gabbana

Italianité également exploitée par une autre marque italienne:  Panzani, dans cette affiche publicitaire de 1964.

1894284430

Roland Barthes a analysé cette affiche dans Rhétorique de l’image , un article paru dans la revue Communication  qui posait les bases de la sémiologie publicitaire.

« Le rassemblement serré d’objets différents transmet l’idée d’un service culinaire total, comme si d’une part Panzani fournissait tout ce qui est nécessaire à un plat composé, et comme si d’autre part le concentré de la boîte égalait les produits naturels qui l’entourent. »

Tandis  que le filet et les produits frais évoquent le retour du marché et une certaine italianité,  le fromage en sachet, les paquets de pâtes et la sauce en boîte de conserve évoquent la modernité.

Comme la publicité est un puissant vecteur de changement, nous voilà quelques décennies plus tard et dans la civilisation occidentale:

  • déchirer un emballage est devenu pour beaucoup aussi naturel que d’éplucher un fruit
  •  on se nourrit du contenu de sachets et de boîtes fournies par l’industrie agro-alimentaire et ce, même au restaurant
  • manger des plats cuisinés à son bureau n’est plus l’exception mais la norme.

Au fur et à mesure que les sacs plastiques ont permis aux consommateurs d’acheter des quantités insoutenables de produits suremballés, le filet comme le caddie, s’est démodé. L’art de vivre aussi…

Pourtant, le filet à provisions un objet souple et  chic qui permet de faire des courses sans emballage jetable. Mon filet à provisions a été produit à moins de 100 kilomètres de chez moi, à Caen, où la dernière fabrique de filets,  Filt les tisse depuis 1860. IMG_3453

Des filets si jolis qu’on ne les cache pas. Ils trouvent leur place aussi facilement au fond d’un sac à main pour improviser des emplettes chez le primeur après le bureau…

IMG_0498

… ou bien au fond d’une valise, histoire de ramener des souvenirs comestibles pour faire durer les vacances.

IMG_3897

Le filet transporte tout même les pousses de salade en vrac. Adieu la montagne de sachets en rentrant des courses. C’est l’accessoire essentiel d’un kit de courses zéro déchet, et c’est un cadeau mode à prix modeste.

IMG_0010

Bref, le filet est idéal pour ramener une baguette à bicyclette vêtu d’une marinière en chantant du Jacques Dutronc. Eartha approuverait.

IMG_0567

*Note aux pontes de Hollywood en ce lendemain d’#OscarsSoWhite: on attend toujours le biopic sur Eartha.

 

 

 

 

 

2 réflexions sur “ Mon filet à provisions ”

  1. Moi je fabrique des cabas en tissus – j’ai commencé il y a qq années pour les enfants qui vont à la bibliothèque, certains les ont toujours je fais aussi plus large pour les petits – des sacs à jouets pour trimballer de la chambre au salon !!!!! et ce avec des tissus récupérés fonds de placards de mes copines. Pas acheter, faire avec ce que l’on possède.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s