Matrimandir - Auroville (c) éa marzarte

Auroville : une forêt semée dans le désert

IMG_3070Entre Madras et Pondichéry, il existe une citée fondée  par une française en 1968. Auroville, c’était la destination finale  de mon voyage en Inde. Une fois sur place j’ai réalisé que c’est par là que j’aurais dû commencer. Pas de religion, pas de nationalité, pas de politique, une utopie concrète.

A l’origine c’était le rêve d’une femme Mirra Alfassa, ici connue comme « La Mère ».  Elle fut la compagne spirituelle du philosophe indépendantiste Sri Aurobindo.  Dès 1954, elle émit ce voeu d’une ville internationale: « Il devrait y avoir quelque part sur terre un lieu qu’aucune nation ne pourrait revendiquer pour sa propriété exclusive, où tous les êtres humains de bonne volonté, sincères dans leur aspiration, pourraient vivre librement en citoyens du monde, obéissant à une seule autorité, celle de la Suprême Vérité…» C’est dans un désert de sable rouge, sur un lopin de terre de 20 km2,  que son rêve verra le jour.

Au début il n’y avait rien, même pas d’ombre. Les Aurovilliens firent le pari de régénérer les sols en construisant des kilomètres de talus,  de digues et des bassins de retentions d’eau avec l’objectif d’élever une forêt de 28 hectares.  Au fil du temps, le désert a cédé la place à ce que l’on appelle ici la « green belt », un écrin de verdure.Auroville (c) éa marzarte - small & beautifulAujourd’hui  sous la protection du gouvernement indien et de L’UNESCO, c’est une expérience qui se poursuit. La cité abrite environ 2000 personnes de 35 nationalités. J’ai vu très peu d’Auroville. J’en ai fait le tour subrepticement en rickshaw  avec un ancien aurovillien irlandais dépêché par mon hôte et plutôt réticent. Auroville est très secrète. On m’en a beaucoup parlé. Beaucoup ont quitté la cité aux règles contraignantes de la vie en communauté pour s’installer juste à côté. Les utopies concrètes ont toutes leurs limites, on le voit bien chez nous avec l’Europe.

Mais les résultats sont là : Auroville est à  la pointe en matière d’écologie, que ce soit dans le domaine de l’énergie solaire ou éolienne, de l’agroécologie, du traitement de l’eau, de la reforestation ou des matériaux de construction écologiques. Depuis 40 ans des volontaires viennent chaque année du monde entier apprendre les techniques de compostage, de reboisement, de conservation des graines, d’agriculture biologique et ces techniques ont essaimé un peu partout.

Le chemin du  visiteur est semé de stèles  qui distillent de citations  de Mirra Alfasa,  un parcours  spirituel concret.

Faute de temps je n’ai pas pu visiter le Matrimandir, la géode qui selon « la Mère » devait inviter à se concentrer pour réfléchir à des solutions concrètes pour changer le monde. Matrimandir - Auroville (c) éa marzarte Mirra Alfasa refusait l’idolâtrie. Depuis sa mort mystérieuse en 1973, le culte de sa personnalité qui s’est développé avec  des photos d’elle sont partout dans la ville,  me semblent trahir l’esprit de cette femme d’action et de parole. Auroville n’en est pas moins un laboratoire exceptionnel pour d’autres modes de vie.

4 réflexions sur “ Auroville : une forêt semée dans le désert ”

  1. @ Lili The Banyan tree : Effectivement je resterai quelque temps à Auroville la prochaine fois. J’étais curieuse de savoir quelle était l’expérience à l’intérieur du Matrimandir, merci Lili.

  2. Je t’en prie !
    Tu as la salle principale qui est seulement illuminée par un trou, tout en haut du dôme, ça donne une ambiance vraiment peu habituelle, on y médite en grands groupes. Tu as aussi les Pétales qui soutiennent le Matrimandir, qui sont aussi des salles de méditation, chaque pétale est baigné dans une lumière colorée, un seul pétale est ouvert par jour, du coup tu ne choisis pas la couleur de ton choix. Et enfin, sous le Matrimandir se trouve un courant d’eau, à l’extérieur, ou les gens vont et viennent pour méditer🙂

  3. Effectivement, un tel lieu doit inspirer à méditer plus souvent au quotidien, peut-être à consacrer un petit espace rien que pour ça chez soi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s