Adieu viande !

pièces de viande façade Boucherie Yves-Marie Le Bourdonnec (c) éa marzarteL’ironie du sort a voulu qu’au J-2 de mon carême athée, mes pas mènent devant la vitrine du boucher Yves-Marie Le Bourdonnec.

Je suis flexitarienne. À mon humble avis on gagnerait tous à manger le boeuf comme le foie gras.  Rarement. La seule fois où j’ai jamais cuisiné de la viande rouge c’était après avoir lu un article sur le « boucher bohème » (oui, je suis infuençable comme ça.) Je me suis alors lancée dans une randonnée urbaine jusqu’à Asnières pour aller chercher de la bavette. Et je n’ai pas été déçue. vitrine Boucherie Yves-Marie Le Bourdonnec (c) éa marzarteÀ la boucherie on vous explique exactement comment cuire le morceau (quelques minutes de chaque côté pour la bavette et c’est tout) . À 7 euros par personne on se s’est régalé mieux qu’au resto.

Ce ne sera pas le cas  ce mois-ci. Je suis resté sur le pas de la porte de la boutique.  Le carême est censé nous faire apprécier ce à quoi on renonce.façade Boucherie Yves-Marie Le Bourdonnec (c) éa marzarte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s