Poules en ville (c) éa marzarte

Agriculture urbaine: des poules à Montmartre

Poules en ville (c) éa marzarteJ’avais entendu dire ici que les poules faisaient leur retour sur la butte Montmartre. Elles en avaient été éjectées lors de  l’extension des limites de Paris qui avait fait de ce bout de campagne un quartier populaire. Je suis tombée sur ces jolies poulettes en me balladant du côté du passage de la Sorcière. Elles occuppent un petit coin de verdure où se trouvent aussi des ruches à miel.

Ces gallinacées fournissent des oeufs frais à leurs propriétaires  – elles n’ont pas besoin d’un coq pour ça, tant mieux, les voisins n’apprécieraient pas. De plus, ce sont des alliées zéro déchet. Une poule peut picorer en moyenne chaque année 150kg d’épluchures et  de  restes de repas notamment ceux qui ne vont pas au compost : arrêtes de poisson,  croûtes de fromage et pain.

Les poules citadines doivent être choisies avec le plus grand soin : on les veut bien lourdes pour qu’elles ne volent pas, pas trop bavardes histoire qu’elles ne caquettent ni ne gloussent trop fort. Celles-ci étaient fort silencieuses, comme si elles se doutaient que leur sort est bien plus enviable que celui de leurs consoeurs élevées en batterie.

Je rêve depuis toujours d’avoir une petite cour pour me prélasser au soleil et maintenant pour avoir une basse-cour.

3 réflexions sur “ Agriculture urbaine: des poules à Montmartre ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s