William and the Windmill (c) Ben Nabors

Quand William bâtit une éolienne : une histoire de Noël récup et low tech

Notre histoire commence comme un conte de Noël. En 2001, William Kamkwamba, 14 ans  dut arrêter l’école, car ses parents, des fermiers du Malawi n’avaient plus les moyens de l’y envoyer. Ce pays du sud-est de l’Afrique traversait une longue période de sécheresse  et la famille de William peinait à survivre sur un repas par jour.  Malgré tout le jeune garçon continua à s’éduquer. Il fréquentait assidûment la bibliothèque et se prit d’intérêt pour un livre sur les éoliennes. William se disait que bâtir une éolienne sur la ferme familiale lui permettrait de puiser l’eau nécessaire à irriguer leurs champs de maïs. Mais le livre n’indiquait pas comment construire l’éolienne.

Alors William a expérimenté.

En faisant un tour à la casse, il  trouva un ventilateur de tracteur, un amortisseur, des tubes en PVC, un cadre et une dynamo de vélo. Jusqu’à ce qu’il  réalise sa machine.

L’approche pragmatique de William est la définition même du « low-tech ». La conception  low-tech  vise la simplification  des systèmes électromécaniques, cette  approche génère des produits plus robustes et accessibles . Alors, oui William Kamkwamba, notez son nom, a probablement un brillant avenir dans l’ingénierie,  mais son histoire n’est pas qu’un simple conte de Noël.

Sa démarche nous  invite à repenser à notre rôle de consommateur , à notre implication dans la chaîne de production. Pendant longtemps, nous en avons été le maillon final, celui qui achète et qui jette. Mais un enfant de 14 ans qui fabrique sa propre  éolienne,  ça incite à se demander si on ne pourrait pas en faire autant, non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s