Au revoir Museum of everything

Mon lieu préféré dans tout Paris quitte la ville aujourd’hui.

Le Museum of Everything c’est un musée ambulant, chose que j’ignorais lors de ma première visite à Londres, il y a deux ans. En y retournant lors d’une expédition à Primrose Hill cet automne j’avais trouvé porte close. Interloquée, j’avais recherché ce qu’il était advenu de cette fascinante collection d’art brut. Pour mon plus grand bonheur, j’avais découvert qu’elle venait de poser ses valises… à Paris. Dans le bâtiment d’un ancien séminaire catholique en réfection prêté temporairement par un promoteur immobilier.

A Paris, le Museum était venu présenté des dessins du portraitiste schizophrène Edmund Monsiel dont les visages miniatures laissent pantois, des aquarelles du postier américain Henry Darger  dont l’oeuvre onirique et cauchemardesque fut découverte après sa mort par son propriétaire et tant d’autres artistes amateurs, autodidactes et visionnaires.

Mais après un semestre chez nous, le Museum of Everything fermait ses portes aujourd’hui avec tambours et trompettes. J’ai donc eu la joie de faire ma troisième et ultime visite d’un pas dansant avant d’aller profiter du concert avec un bon thé bien chaud.

Prochaine étape pour le musée itinérant : Moscou, puis retour à Londres en juillet. A quand le retour ?

Une réflexion sur “ Au revoir Museum of everything ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s