Remise des prix  FIFE 2013 (c) éa marzarte

FIFE 2013 : palmarès du 30ème festival international du film d’environnement

Remise des prix  FIFE 2013 (c) éa marzarte
Remise des prix FIFE 2013 (c) éa marzarte

123 films diffusés. 6 jurys. 6 prix. Ce FIFE 2013 fut une très belle édition. J’espère que nombre des films diffusés rencontreront un large public que ce soit en salle, à la télévision, dans des cinémas forains, ou en VOD. Regardons les grands gagnants des prix du jury 2013.

Grand prix : Chasseurs de fruits de Yung Chang

Le réalisateur canadien Yung Chang (Up the Yantze) suit à travers le monde des fadas de variétés de fruits rares. Au cours de ses aventures en pays fruitier, il rencontre l’acteur hollywoodien Bill Pullman, retrouve un arbre qui porte une variété presque éteinte de mangue, et interview nombre de ces défenseurs méconnus de la biodiversité. L’esthétisme de la photographie (Yung Chang a filmé avec la Red) et le travail de la lumière rendent irrésistibles les fruits montrés à l’écran.

Prix spécial du jury : La Dette de Jennifer Baichwal

image_4275Un film à la structure novatrice et mystérieuse. Des histoires distinctes illustrent les différentes acceptions du terme « dette ». Une famille des montagnes albanaises victime d’une dette de sang. Un détenu paie sa dette à la société dans une prison canadienne. Des ouvriers agricoles se battent pour obtenir des conditions de travail décentes en rétribution de leur labeur sous le soleil de Floride.  En fil rouge la voix et l’esprit de l’essayiste Margaret Atwood. Les interventions de penseurs parachèvent cette réflexion philosophique et intellectuelle.  Et puis la résolution, limpide, évidente : comme le résultat d’une équation mathématique complexe mais essentielle. La dette est une construction mentale et ce film la déconstruit.

Prix du documentaire : Trashed de Candida Brady

Les déchets c’est un peu ma marotte, donc je suis toujours ravie de voir un film qui en parle attirer un vaste public et des honneurs. Nos déchets sont un sujet passionnant, les alternatives aux déchets sont légion et demandent à être expérimentées, partagées, diffusées.  L’acteur anglais Jeremy Irons sert de médiateur et on le suit dans des confrontations dures comme lorsqu’il observe muet le résidu étrange laissé par le lait d’un éleveur dont l’élevage a été contaminé par la dioxine, ou lorsqu’il part voir dans un orphelinat les effets qu’une autre dioxine, l’agent orange a encore aujourd’hui sur des nouveaux-nés au Vietnam.

Les célébrités, ambassadeurs de cause, médiateurs sortent les grands vainqueurs de ce festival. J’adore Jeremy Irons, de même que Bill Pullman (son discours de ralliement dans « Independance Day » restera dans les annales du cinéma).

Je ne connaissais Margaret Atwood que de nom jusqu’à « La Dette » et effectivement sa pensée singulière gagne être connue. Pour ma part, j’ai préféré les films plus petits, les films qui parvenaient à saisir au vol une histoire, dans des lieux exceptionnels avec un tout petit budget et beaucoup de débrouillardise.

Save

Une réflexion sur “ FIFE 2013 : palmarès du 30ème festival international du film d’environnement ”

  1. J’ai beaucoup apprécié la cérémonie de clôture de ce FIFE qui est très encourageante pour les réalisateurs. Seul bémol: je regrette qu’elle n’ait pas été suivie de la projection des films primés. A la place, on nous a projeté un film iranien fort ennuyeux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s